Comment reconnaître les objets anciens ?

Aiguisez votre regard et devenez un expert en objets d’art

Qui n’a jamais rêvé, au hasard d’une brocante ou au détour d’un recoin de grenier, de découvrir un trésor? Une pièce unique qui ferait, par sa valeur, basculer votre vie. Encore faudrait-il être capable d’expertiser cet objet en toute connaissance de cause.

Quelques points spécifiques pour prendre connaissance de l’objet

En effet, lorsque l’on mentionne l’idée de trésor, on s’imagine nécessairement une pièce très ancienne, riche d’histoire. Néanmoins, qui dit objet ancien ne dit pas nécessairement objet de valeur. La cote est en fait davantage liée à la rareté du produit dont il est question plutôt qu’à son âge. Mais sa rareté n’est pas l’unique critère à prendre en compte et l’authenticité de l’objet, ainsi que la demande à laquelle il est soumis, demeurent des points centraux à ne pas omettre. Le marché doit impérativement être pris en considération : une pièce qui avait de la valeur autrefois peut être devenue totalement insignifiante aujourd’hui et inversement. Son prix dépendra également et bien évidemment, de son état. Un objet bien que recherché, s’il n’est pas en bon état, perdra très rapidement de sa valeur. Afin de ne pas lui faire perdre son authenticité et de risquer de faire diminuer son prix, il faudra donc confier sa restauration aux mains expertes de spécialistes.

De l’œil du novice à l’expert des ventes aux enchères

Certes, il n’est pas possible de s’improviser commissaire-priseur et il est donc difficile d’expertiser un objet sans avoir de connaissances précises notamment dans le domaine des arts. Néanmoins, quelques critères, identifiables par un novice, donnent des indices appréciables. Nous avons déjà mentionné précédemment sa rareté, son ancienneté, son authenticité ainsi que son état général. Nous pouvons ajouter à ces données la conception de marque ; un objet signé d’une grande maison renommée ou portant la griffe d’un sculpteur connu aura plus de chances d’être coté. Toute pièce doit donc être examinée minutieusement afin de ne pas risquer de passer à côté de l’oeuvre d’un grand artiste. Plus vous serez confrontés régulièrement à des objets aussi divers qu’ils soient, plus votre regard s’aiguisera et petit à petit vous réussirez à identifier des pièces de manière beaucoup plus rapide. Vous pouvez d’ailleurs participer à des ventes aux enchères, sans avoir pour but d’acheter les œuvres mises en vente, mais uniquement dans l’objectif d’affûter votre regard.

Enfin, si vous découvrez au hasard d’un vide grenier, un objet qui vous intrigue particulièrement, et que vous décidez de vous l’offrir, n’hésitez pas à le faire expertiser par un commissaire-priseur. Personne ne sera plus qualifié qu’un professionnel en histoire des arts pour faire toute la lumière sur les pièces les plus énigmatiques. Il serait dommage de passer à côté d’un trésor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *